• Jours et nuits de Big Science

    Il y a 14 jours - Par Le Beau Vice

    Faire revenir le frisson démentiel qu'a été Big Science, le disque de Laurie Anderson et surtout son tube O Superman (que j'ai eu l'habitude de passer dans nombre de séminaires et de podcasts) m'a paru une chose hyper pertinente à faire, lorsque j'ai lu le texte de Margaret Atwood dans le Guardian. Perso, je l'associe complètement aux débuts des années 1980 et à l'épidémie du VIH/sida, au grand froid sidérant de l'hiver de l'amour qui saisit le monde occidental néolibéral, dans l'évidence d'une résonance biographique, je crois que je l'ai déjà écrit en maintes occasions. Mais lorsque j'ai...
    Lire la suite ...