• Mieux vaut entendre ça que d'être aveugle

    Il y a 2 mois - Par Clins d'yeux et bandessinées

    Début novembre, l'incendie meurtrier qui ravage un dancing dans l'Isère fait les gros titres de la presse. Quelques jours après, Hara Kiri relativise la mort du grand Chârles en titrant "Bal tragique à Colombey". C'était drôle. Mais voilà, Madame Anastasie fait son œuvre : Le journal de Choron et Cavanna est censuré .
    Rebondit le semaine suivante Charlie hebdo , le journal qui profite du malheur des autres... preuve qu'il n'y a pas de censure en France...
    par Dutreix , Gerner et Nicoby
    Hara kiri 94 du 16 novembre et Charlie hebdo 1 du 23 novembre 1970
    Terreur graphique et Erre : Trait pour...
    Lire la suite ...