• Caen-Lyon-Paris: toujours eux les assassins, et nous les victimes ! Jusqu'à quand ?

    Il y a une année - Par Ecole Références

    À Caen, il y a quelques jours, un jeune Français, Théo, a perdu la vie, tué par balles (habituellement c'est plutôt à coups de couteaux) par trois racailles, qui sont parties se réfugier en Algérie. Bien sûr, vu le prénom de la victime, il sera facile de faire le parallèle entre l'indécente attitude de l'ensemble de la gauche, contre la police, lors d'une autre affaire Théo, impliquant un voyou. Et on notera que l'alibi du « mauvais regard », saloperie de la presse pour expliquer que finalement, la victime aurait une part de responsabilité, est reprise sans vergogne, alors qu'il ne s'agit...
    Lire la suite ...