• Violences scolaires: plus personne n'est chargé de la police à l'école

    Il y a une année - Par Ecole Références

    Les CPE refusent d'assumer cette charge 23 novembre 2018
    La multiplication des violences commises à l'école envers les élèves ou les professeurs coïncide étrangement avec la disparition du surveillant général, remplacé par le conseiller principal d'éducation , et donc de toute fonction de police au sein des établissements.
    Pour comprendre l'évolution de la violence scolaire et sa place dans le débat public, on peut penser aux plaques tectoniques. Depuis leur origine jusqu'à leur destination, celles-ci sont animées d'un mouvement lent et pendant ces périodes de calme apparent, ronronnent...
    Lire la suite ...