• Humeur de ma nuit

    Il y a 5 mois - Par Quinquabelle 2008

    4 heures de sommeil et mon cerveau a décidé que cela serait suffisant. Je compte bien l'anesthésier un peu plus tard pour profiter d'un repos que je sais mériter.
    J'en ai profité pour savourer un bol de Ricoré devant une bluette américaine, pleine de bons sentiments, de haines raciales, de jalousies et de réussites: "écrire pour exister".
    J'ai hardiment débuté cette journée par un survol des informations et je n'en sais pas plus. Personne n'en sait plus. L'inconnu nous attend, anxiogène ou pas. Nous pouvons l'appréhender chacun à notre manière et apprendre à vivre avec ces nouvelles...
    Lire la suite ...