• Appel à communications: « Meta, Matrix, Mater - Les métaphores de la matrice à la Renaissance »

    Il y a 8 mois - Par APAHAU

    Raphaël et Giulio Romano, Sainte Marguerite, 1518, huile sur toile, 178 × 122 cm, Musée du Louvre, Paris. Les études et les manifestations scientifiques s'intéressant au sexe féminin à la Renaissance se sont multipliées ces dernières années avec l'essor d'une histoire de l'art féministe attentive à la question du genre. Beaucoup d'entre elles se sont attachées à contextualiser les images d'une vulve complètement glabre et lisse, policée et polissée, ou au contraire ostensiblement érotisée. Envisagé comme un complément de cette approche tournée vers les organes génitaux extérieurs et vers...
    Lire la suite ...