• Rabastens. Voyage en «diffraction minérale» au Cinq

    Il y a 3 ans - Par La Dépêche

    La peinture et le monde minéral sont pour Jules Cotte indissociables. Ses derniers travaux sur la «diffraction minérale» sont exposés en avant-première. C'est ainsi qu'il utilise du lapis-lazuli, différentes calcites et fragments minéraux de toutes origines «à la recherche de fluidité et de mouvement pour un maximum de réception lumière». Dans chacune de ses toiles, Jules Cotte éprouve un irrépressible besoin de «rattraper les trésors de...
    Lire la suite ...